Le dernier chic urbain au top de la tendance; des poules à la maison !


poules-urbainesIncroyable, mais vrai ! D’après un récent sondage, les urbanistes réservent une partie de leur terrasse ou de leur jardin à l’élevage des poules. Ce petit animal serait-il devenu une bête de compagnie ? Que nenni ! Pour faire face à la crise, les urbanistes investissent dans quelques poules pour mettre un brin de campagne à la ville tout en ayant l’extrême chance de pouvoir recueillir quelques œufs frais. Sans oublier de préciser que ces gallinacés sont d’excellentes recycleuses. Pourquoi ? Elles dévorent les restes alimentaires comme les épluchures de pommes de terre ou de légumes ou encore les coquilles d’huitres. D’après les spécialistes, cet animal de basse-cour peut engloutir environ 150 kilos de déchets organiques par an. Surprenant, non ?

Créer un poulailler citadin combine, donc, plusieurs avantages. Si l’avantage premier est d’avoir des oeufs frais et bio pour un déjeuner britannique ou pour concocter des plats à base d’œufs, elles sont aussi parfaites pour tondre votre pelouse, occuper les enfants, faire des économies, manger les parasites et les déchets. Existe-t-il des contraintes à l’élevage de poules en milieu urbain ? Assurément, il faut un espace adapté et des voisins compréhensibles. D’autant plus que les poules ne sont pas solitaires puisqu’il faut au minimum accueillir deux poules, qu’elles soient rousses, de soie ou encore de Pékin. Saviez-vous que les poules de soies avaient la réputation d’être d’excellentes pondeuses ? Si vous voulez des œufs frais régulièrement, les spécialistes recommandent d’avoir des poules avec des âges différents. Par ailleurs, sachez qu’il n’est pas nécessaire d’intégrer un coq à sa basse-cour pour obtenir des œufs.

Mais d’où vient cette nouvelle tendance de la basse-cour en ville ? Cette idée de métamorphoser un coin de son jardinet en basse-cour de ville provient de l’imagination de nos voisins américains. Les Français ont, récemment, adopté ce concept nouveau. Pour dire vrai, ce concept existe depuis 2013 et prend sans cesse de l’ampleur. Sur le plan de la réglementation, les poules sont autorisées à condition que l’aménagement ne vienne pas entraver les législations des copropriétés ou encore de la mairie. Si vous souhaitez vous lancer dans l’élevage de poules à la ville, mieux vaut se renseigner et informer vos voisins pour éviter les plaintes. Et si vos voisins sont réticents, vous pouvez toujours leur offrir des œufs frais ! Et si vous aussi vous décidiez de faire un petit tour à la ferme tout en restant dans votre cocon doré ?

Laisser un commentaire