Coeliaque ou intolérance au Gluten


Gluten, définition

On entend souvent parler de régime gluten free ou de régime sans gluten sans vraiment savoir ce que c’est. Le Gluten est une matière composée en majeure partie de deux protéines présentes dans les graines de céréales. Cette substance ne se dissout pas dans l’eau mais une fois les deux mélangés, on obtient une substance visqueuse et collante d’où l’appellation avec la base «Glu ». Elle est utilisée pour faire lever la pâte des gâteaux ou des brioches tout simplement. Mis à part ses protéines, il contient de l’amidon, des lipides, des sucres réducteurs et des matières minérales. Ces derniers temps, cette mode s’est installée chez les stars et les sportifs. Un procédé qui est de plus en plus populaire aux États-Unis comme en Europe. Plusieurs personnes sont touchées par une intolérance ou sont atteintes d’une maladie contractée par l’absorption de cette matière. Comment savoir si on est intolérant ou malade?

L’intolérance au gluten

La sensibilité au gluten touche de plus en plus personnes, les symptômes sont quasiment identiques à ceux des personnes victimes de la maladie cœliaque mais sont moins graves. L’intolérance ou allergie au gluten est principalement due à une mal fonction de l’intestin grêle, ce qui entraine une malabsorption alimentaire et une inflammation à ce niveau. Mais contrairement à la maladie, elle n’entraîne pas l’aplatissement de la villosité de l’intestin grêle. Les mécanismes immunitaires qui interviennent dans les deux cas sont différents, comme le développement d’anticorps par exemple. Le mécanisme qui y participe est inné et n’affecte pas la barrière intestinale. Dans ce cas, les résultats d’une biopsie intestinale indiqueront une muqueuse tout à fait normale. Cette pathologie est souvent confondue avec les allergies, les intestins irritables ou autres. Son traitement est efficace, un simple régime sans cette matière soignerait grand nombre de patients qui seraient diagnostiqués à temps.

La maladie cœliaque

La maladie coeliaque quant à elle est un trouble auto-immunitaire. Le régime sans cette substance permet
d’éliminer toutes ses traces dans l’organisme car une seule miette pourrait produire une réaction de l’organisme. Ce régime est à suivre à vie, le patient doit donc se plier à des régimes alimentaires très stricts s’il veut que son traitement soit efficace. Les inflammations dans l’abdomen sont dues à une production d’anticorps anti-transglutaminase tissulaire, en d’autres termes, ces anticorps attaquent les tissus du corps. Les inflammations peuvent être très fortes et provoquer une lésion dans l’intestin grêle. Cette maladie ne se développe que sur les personnes qui sont prédisposées génétiquement à la naissance mais elle peut survenir à tout âge. Il est également possible que le déclenchement de cette maladie soit dû à des infections virales, à la suite d’une opération ou de simples situations de stress de la vie quotidienne. Le régime alimentaire est donc à surveiller si des symptômes venaient à surgir.

Dépistage de la maladie

Pour savoir si une personne est atteinte de la maladie ou non, des tests ont été mis au point. Pour les examens initiaux, les tests sanguins sont utilisés pour mesurer les anticorps dans le sang qui auraient une réaction à cette fraction protéique. Par la suite, une endoscopie est effectuée si les tests s’avèrent positifs pour vérifier les lésions intestinales provoquées par la maladie. Cette méthode peut cependant être contournée si les symptômes disparaissent après un régime alimentaire, que les précédents tests sont positifs et que tous les symptômes ramènent au diagnostic de la maladie. Pour ceux qui seraient déjà sous régime, la pratique la plus répandue est l’analyse génétique et les examens tTG. Si l’analyse génétique se révèle négative, cela signifie que le patient n’est pas atteint de la maladie. Les symptômes à surveiller sont donc la diarrhée, le ballonnement, la constipation, la nausée ou la perte de poids.

Laisser un commentaire